Nouvelles règles de vitesse pour l'examen de conduite.

Selon les nouvelles règles à compter du 1er avril 2022, l'examinateur doit juger l'examen de conduite comme échoué si vous conduisez plus de 30 % plus vite que la limite de vitesse ou si vous conduisez plus de 30 % plus lentement que la limite de vitesse lorsque les conditions le permettent. la limite de vitesse. Autrement dit, si vous roulez à 66 km/h ou 34 km/h dans une agglomération plus dense (50 km/h), le test sera considéré comme non réussi. Vous ne devez pas gêner la conduite normale des autres conducteurs en conduisant à une vitesse excessivement basse ou en freinant brusquement sans raison raisonnable.

Le code de la route précise :

Rapidité

Règles générales

Article 41. La vitesse d'un véhicule doit en tout temps être adaptée aux conditions en tenant particulièrement compte de la sécurité des autres. Ce faisant, le conducteur doit tenir compte des conditions routières, météorologiques et de visibilité, de l'état et de la charge du véhicule ainsi que des conditions de circulation. La vitesse ne doit jamais être supérieure à celle du conducteur gardant le contrôle total du véhicule. L'arrêt doit être possible sur la section de chaussée située devant le véhicule et sur laquelle le conducteur a une vue et devant tout obstacle prévisible. Lors du passage des feux de route (feux de route) aux feux de croisement (feux de croisement), la vitesse avant la variation doit être adaptée aux nouvelles conditions de visibilité.

PC. 2. Les conducteurs doivent maintenir une vitesse faible adaptée aux conditions :

1) dans une zone plus densément bâtie,

2) lorsque la visibilité est réduite en raison de la lumière ou des conditions météorologiques,

3) aux carrefours et virages routiers,

4) devant le passage piéton,

5) devant les sommets des collines ou dans d'autres endroits où la vue d'ensemble est limitée,

6) s'il y a un risque d'éblouissement,

7) lorsque vous croisez un autre véhicule sur une route étroite,

8) sur routes mouillées, glissantes ou grasses,

9) lorsque le véhicule s'approche d'un autobus ou d'un véhicule léger sur rail qui s'arrête pour prendre ou déposer des passagers,

10) lorsque le véhicule s'approche d'enfants sur ou au bord de la route,

11) lorsque le véhicule s'approche de chevaux ou de bovins sur la route,

12) où des travaux sont effectués sur la route, et

13) devant le lieu de l'accident sur la route.

PC. 3. Les conducteurs ne doivent pas gêner la conduite normale des autres conducteurs en conduisant à une vitesse excessivement basse ou en freinant brusquement sans raison raisonnable.

PC. 4. En cas de circulation dense, le conducteur doit ajuster sa vitesse de manière à ce que, dans la mesure du possible, les autres ne soient pas éclaboussés.

Nous utilisons les cookies pour personnaliser le contenu et analyser notre trafic. Veuillez décider quel type de cookies vous êtes prêt à accepter.